Au XIXème siècle

Saint-Etienne n’est pas une pépinière d’avocats (pas d’université ni de cour d’assises), le nombre d’avocats progresse et régresse dans la même proportion que la population active mais reste exceptionnellement faible pour une grande ville.

maison_avocats
Aller à la barre d’outils